Voici votre actif le plus important

Assurance invalidité

Demandez-vous. Quel est votre plus important actif? Est-ce votre maison? Peut-être que c’est une voiture. Peut-être que ce sont les souvenirs que vous gardez avec votre famille et vos amis. C’est une question intéressante qui est généralement traitée très rapidement, sans trop y réfléchir. La réponse la plus évidente si vous êtes l’un des chanceux propriétaires au Canada, c’est votre maison. Pour certains, cela peut être vrai. Cependant, pour de nombreux travailleurs canadiens, c’est votre capacité de gagner un revenu qui est votre meilleur actif. Une question plus pressante est plutôt quelles dispositions avez-vous en place si vous tombez malade ou êtes blessé, et vous êtes incapable d’aller travailler pendant quelques mois, voire des années?

Penses-y. Vous quittez votre maison pour aller au travail, rentrez à la maison, cuisinez un bon repas, trouvez un peu de calme, regardez la télévision ou jouez avec les enfants, sortez avec des amis, puis allez dormir. Ces habitudes sont une partie énorme de notre vie quotidienne, et travailler pour recevoir un salaire régulier fait partie de cette routine. Prenez un moment pour considérer combien vous pouvez gagner dans votre vie.

 

Âge Revenu
50 000$ 100 000$ 200 000$
30 2 599 718$ 5 199 437$ 10 398 873$
40 1 683 545$ 3 367 091$ 6 734 181$
50 931 964$ 1 863 929$ 3 727 857$

Revenu potentiel jusqu’à 65 ans, en assumant 2% de hausse par an.

 

Selon Statistique Canada, le taux de chômage vient d’atteindre son plus bas niveau en cinq ans, soit 5,8%. Ce chiffre est stupéfiant et c’est la raison pour laquelle davantage de Canadiens devraient être à la recherche d’une protection financière au cas où ils seraient blessés ou malades et seraient incapables de retourner au travail. Mais, que pouvez-vous faire pour protéger votre revenu? En plus de piger dans votre tirelire, d’utiliser votre marge de crédit ou de ré-hypothéquer la maison, vous serez heureux de savoir que vous avez quelques options.

Commençons d’abord par tourner la roue du hasard et regardons ce que le Régime de pensions du Canada offre. Pour 2018, le montant maximal payable par mois est de 1 335,83$, mais ce montant varie et est basé sur vos cotisations au RPC durant toute votre carrière professionnelle. Mais pas si vite. Ce montant est entièrement imposable comme revenu, alors mieux vaut être prêt à puiser dans votre épargne un peu si vous voulez maintenir votre style de vie. Pour être admissible, une invalidité doit être à la fois «grave» et «prolongée», et elle doit vous empêcher de pouvoir travailler à un quelconque emploi de façon régulière. Grave signifie que vous avez une invalidité d’ordre psychologique ou physique qui vous empêche constamment de faire un travail rémunérateur. Prolongée signifie que votre invalidité est à long terme et d’une durée indéterminée ou même risque d’entraîner la mort. La véritable surprise est cependant que les deux critères « grave » et « prolongée » doivent être remplis simultanément au moment de l’application. Alors, laissez tomber l’idée que vous obtiendrez quelque chose de RPC et passez à l’option suivante.

Ensuite, nous avons la bonne vieille assurance-emploi et les prestations de maladie. Elle existe depuis des lustres, mais c’est à peu près aussi fiable qu’une voiture sans batterie. Premièrement, l’assurance-emploi ne paie que si vous ne pouvez pas travailler en raison d’une maladie, d’une blessure ou d’une mise en quarantaine, mais que vous seriez autrement disponible pour travailler. La période maximale de prestations n’est que de 15 semaines! Oui, vous avez bien lu. Bonne chance pour l’expliquer à votre banque. Si vous êtes admissible, le montant maximum payable pour 2018 est légèrement inférieur à 550$ par semaine, et si vous ne l’avez pas déjà deviné, oui, il est également imposable. Comme dans le cas du RPC et de l’assurance-emploi, il est important de se rappeler que tout le monde ne reçoit pas le maximum de prestations, et cela dépend en grande partie du montant d’argent que vous gagnez chaque année.

Donc, je pense que nous avons établi que le gouvernement n’est pas votre meilleur ami lorsqu’il s’agit d’une source fiable de revenu, suffisant pour vous donner une tranquillité d’esprit au cas où vous ne pourriez pas retourner au travail. Cependant, qu’en est-il de votre employeur? C’est vrai; certaines entreprises offrent un régime collectif d’avantages sociaux incluant parfois une composante invalidité à court terme et à long terme. Il y a toutefois beaucoup de lacunes avec ce type de couverture. Les prestations peuvent être imposables, selon qui paie les primes d’assurance-invalidité, et le montant des bénéfices payables est habituellement de seulement 67% de votre revenu après impôt. Cela laisse encore votre famille avec un écart de revenu important pour payer les factures et acheter de la nourriture. La plupart des régimes n’offrent pas non plus d’invalidité partielle, ce qui signifie que si vous ne pouvez travailler que 30 heures par semaine, au lieu de 40, vous n’êtes pas admissible à recevoir une prestation.

Hélas, nous avons gardé le meilleur pour la fin. L’assurance invalidité individuelle est de loin la meilleure option et devrait être discutée en détail avec un conseiller qualifié. Ce type de protection vous procure généralement une couverture d’environ 85% de votre revenu après impôt et comporte une variété d’options que vous pouvez ajouter pour améliorer la police, communément appelées avenants. Ces avenants comprennent l’invalidité partielle et des prestations qui peuvent être payables jusqu’à 65 ans ou même à vie. Une autre caractéristique qui peut être ajoutée est l’indexation sur le coût de la vie, ou ICV pour faire court. Avec cela, si vous êtes en période d’invalidité, la prestation augmentera chaque année. Comme les prix de logement, de l’alimentation et de l’essence augmentent, vos prestations mensuelles augmenteront également. Cette couverture peut également vous suivre si vous changez d’emploi. Ces polices offrent une protection complète qui vous couvrira en cas de blessure ou de maladie, tout en ayant des primes garanties qui n’augmenteront pas.

Il est important de noter qu’une police d’assurance invalidité individuelle est souvent achetée pour compléter un régime d’assurance collective existant lorsque la couverture est insuffisante ou comme une police autonome pour les employés ou les propriétaires d’entreprise cherchant une protection financière. Si vous souhaitez en savoir plus sur les avantages auxquels vous êtes actuellement admissible et sur la façon dont un conseiller Karma peut vous aider à déterminer vos besoins en matière d’assurance invalidité, contactez-nous dès aujourd’hui.