Octobre, mois de sensibilisation à l’assurance maladies graves

Assurance maladies graves

En ce mois d’octobre, on vous présente le Dr. qui sauve des milliers de patients à l’aide de l’assurance.

Vous en avez entendu parler? Le chirurgien cardiaque dont tout le monde parle? Celui qui a sauvé la santé cardiaque (et financière!) de bien des malades?

Bien sûr que non. Qui devient une star en sauvant des vies et en créant un produit révolutionnaire qui aide la santé financière de milliers de personnes, de nos jours?

Trêve de cynisme, le dit Dr. est Monsieur Marius Barnard. Il mérite que nous soulignions son apport mesurable à la société. Ses succès en tant que chirurgien cardiaque (il a participé à la toute première transplantation cardiaque en décembre 1967) lui valent notre attention. Et de façon tout aussi remarquable, parce qu’il était si attentif à ses patients qu’il avait noté une différence entre les patients qui avaient des dettes et ceux qui n’en avaient pas. En effet, ceux qui avaient peu ou pas de stress financier guérissaient beaucoup plus vite.

Il avait vraiment à cœur la santé des gens, ce Marius. Tellement qu’il a plaidé les assureurs pour créer un nouveau produit, soit l’assurance maladies graves qui gagne le cœur de plus en plus de famille depuis sa création en 1983.

Marius Barnard

Plus pertinent encore qu’en 1983?

Ses protections d’assurance maladies graves sont visiblement encore pertinentes aujourd’hui quand on sait que 64% des gens ont épuisé leurs économies en moins de 1 an après avoir un diagnostic de maladie grave… même en recevant des prestations d’assurance invalidité1.

L’objectif aujourd’hui est aussi d’éviter aux patients de puiser dans leurs précieuses économies de retraites et autres projets de vie pour des événements malheureux et inattendus.

Avec les avancées de la médecine et l’hyperspécialisation, le recours au tourisme médical est une tendance qui prendra certainement de l’ampleur. Eh oui, il se peut que votre traitement miraculeux se trouve très loin de chez vous!

L’assurance maladies graves peut aussi vous permettre de souffler, de rembourser une part de vos dettes plus rapidement tout comme des frais qu’on oublie mais qui finissent par influencer le budget de la famille. Par exemple, le stationnement de l’hôpital, le salaire manquant du conjoint ou de l’aidant naturel, des traitements et médicaments non couverts par l’assurance maladie.

Se donner le temps de guérir

L’argent n’est pas un médicament en soi, mais les soucis financiers en moins aident à se consacrer à 100% au prompt rétablissement.

À l’instar des produits d’assurance vie qui sont utilisés pour laisser un héritage et rembourser les dettes au décès, les produits d’assurance maladies graves permettent à l’assuré de profiter d’un montant d’argent de son vivant en l’utilisant pour se sauver d’une situation financièrement difficile entraînée par la maladie.

Exemple :

Prenons l’exemple d’un homme d’affaires qui avait acheté une police d’assurance maladies graves. Quelques années plus tard, il a été foudroyé par un trouble cardiaque. Son assurance lui avait permis d’engager du personnel et de prendre un temps de repos d’une année pour se remettre sur pieds. Une décision financière qui lui aura permis de poursuivre ses activités professionnelles en toute tranquillité d’esprit et de se consacrer à retrouver la forme.

Si vous êtes du type superstitieux

Si vous pensez que souscrire une assurance maladies graves est en soi une malédiction que vous vous lancez à vous-même, sachez qu’il existe un concept qui s’appelle: le retour de primes!

Le retour de primes (retour de l’argent versé pour payer l’assurance) est un concept qui vous permet de payer pour une couverture en cas de maladie grave et de retrouver la totalité de l’argent payée au fils des années.

Exemple :

Prenons l’exemple de Philippe, un homme de 27 ans, qui achète une assurance maladies graves de 50 000$ pour 25 maladies couvertes et qui choisit d’appliquer un retour de primes dans 20 ans. Il paye 48.47$ par mois et pourra récupérer la totalité des primes payées contrairement à s’il avait acheté la même assurance de 50 000$ pour 25 maladies couvertes à 36.68$ par mois, mais sans retour d’argent dans 20 ans. Une différence mensuelle de 11,79 $ qui sera récupérée elle aussi!

Petit historique du Docteur Barnard

  • 3 novembre 1927 naissance
  • 3 décembre 1967 Contribution du Dr. Barnard à la première transplantation de coeur
  • 6 août 1983 La première protection d’assurance maladies graves a été lancée
  • 14 novembre 2014 Décès

1 Source : Étude réalisée auprès des consommateurs par La Recherche Head à la demande de la Great-West, de la London Life et de la Canada-Vie intitulée Assurance contre les maladies graves – perspectives et réflexions : Résumé des faits saillants de la recherche, 14 septembre 2015.